Archives par étiquette : Vincent

Le rasoir

Dans la catégorie « brèves de rimaye », je présente : Vincent & Fanny, Nico, Emilie et Cat sont sur le Banc des Aiguilles, une arête pas de tout repos

^ photos Vincent

– t’es passé où ?

– à droite, ça va bien, y’a une vire pour les pieds !

– et là ?

– bah, à califourchon, c’est encore le mieux Continuer la lecture

La Haute Route Chamonix – Arolla, v14

7 jours de ski au pied des géants 🙂

Séminaire d’automne escalade-rando dans le Queyras

Symbole du début de l’été indien, les mélèzes dorées furent cette année encore une invitation à un excellent séminaire d’automne grimpe & rando avec Vincent. Un petit nombre d’individus durement sélectionnés, également conviés, regretteront Continuer la lecture

Authentique : le véritable carnet de bord des Gaudins qui s’installent à la montagne

Carnet de bord des Gaudins qui s’installent à la montagne

 **12 Août**

Nous avons emménagé aujourd’hui dans notre nouvelle maison, dans une Maurienne ensoleillée. Cet endroit est vraiment magnifique. Les montagnes sont majestueuses. Je suis impatient de les voir couvertes de neige.
J’adore cet endroit !

**14 Octobre**

La Maurienne est l’endroit le plus beau de la planète. Les feuillages passent par toutes les nuances du rouge et de l’orange. Je suis allé en promenade dans ces belles montagnes et j’ai aperçu des cerfs. Ils sont tellement gracieux. Ce sont sans doute les animaux les plus merveilleux de la Création.
J’ai l’impression d’être au Paradis.
J’adore cet endroit !

**11 Novembre**

Bientôt l’ouverture de la chasse au cerf. J’ai du mal à imaginer qu’on puisse tuer des créatures aussi adorables. J’espère qu’il va bientôt neiger.
J’adore cet endroit !

** 2 Décembre**

Il a neigé cette nuit. Au réveil, j’ai vu que tout était recouvert de blanc. On dirait une carte postale. Nous sommes sortis pour déblayer la neige sur les marches et nous avons dégagé le chemin d’accès à la pelle. Nous avons fait une bataille de boules de neige (j’ai gagné !), mais quand le chasse-neige est passé, nous avons dû reprendre
les pelles.
Quel endroit merveilleux !
J’adore la Maurienne !

** 12 Décembre**

Encore de la neige cette nuit. J’adore ! Le chasse-neige nous a fait une farce en encombrant le chemin…
J’adore cet endroit !

** 19 Décembre**

Encore de la neige cette nuit. Je n’ai pas pu aller travailler. Le chemin était obstrué par la neige. Je suis exténué à force de pelleter.
Enfoiré de chasse-neige !

** 22 Décembre**

Cette merde blanche est encore tombée toute la nuit ! J’ai des ampoules plein les mains à cause de la pelle. Je suis sûr que le chasse-neige est planqué dans le virage et attend que j’aie dégagé le chemin.
Le connard !

** 25 Décembre**

Joyeux Noël de merde ! Encore cette saloperie de neige ! Si seulement je pouvais mettre la main sur le fils de pute qui conduit le chasse-neige ! Ma parole, je lui fais la peau à ce sale con ! Je me demande pourquoi ils n’ont pas rajouté du sel sur la route, pour faire fondre cette putain de glace de mes deux !

** 27 Décembre**

Encore cette merde blanche, la nuit dernière ! Je suis resté enfermé 3 jours, sauf pour dégager le chemin à chaque passage du chasse-neige. Je ne peux plus aller nulle part. La voiture est enfouie sous un tas de neige. Le gars de la météo dit qu’on doit encore s’attendre à 25cm de merde cette nuit !
Vous avez une idée de combien de pelletées ça représente, 25 cm de neige ?

** 28 Décembre**

Cette tarlouze de météorologue de mes deux s’est encore foutue dedans ! Cette fois, c’est plus de 80 cm qu’il est tombé ! A ce train là, ça ne fondra pas avant l’été ! Le chasse-neige est resté coincé sur la route et l’autre burne est venue à la porte, pour m’emprunter une pelle ! Après lui avoir raconté que j’avais déjà bousillé 6 pelles en dégageant la putain de neige qu’il balançait dans mon allée, je lui ai cassé la dernière qu’il me restait sur sa sale gueule !

** 4 Janvier**

J’ai quand même pu sortir aujourd’hui. Je suis allé au magasin acheter de la nourriture, et sur le chemin du retour, un con de cerf est venu s’encastrer dans l’avant de ma voiture ! Résultat des courses : 3 000 balles de dégâts ! On devrait massacrer ces putains de bestioles ! Je croyais que ces abrutis de chasseurs les avaient toutes exterminées en novembre !
.
.
.
** 3 Avril**

J’ai conduit la voiture au garage, en ville. Vous me croirez si vous voulez, ma bagnole est toute rouillée, à cause de cette saloperie de sel que ces enculés ont mis partout sur la route !
.
.
.
** 10 Mai**

Les déménageurs sont là.
On retourne à Grenoble.

Chamonix-Zermatt-MontRose, en détail

Voir aussi : Chamonix-Zermatt-MontRose, en brefLes photos prises par Anne et Vincent

La Dream’Team

Vincent, vice champion du monde de sauter, en roulé boulé, dans un train en marche (le champion c’est moi, souvenir d’un séjour dans les fjords…). Découvrant de manière fortuite que son agenda de la semaine ne comporte que des RV facultatifs, il se permet de soudoyer les refuges à la dernière minute pour avoir une petite place à nos côtés ! Aurait des vues sur l’Alaska pour garder les enfants faire de la montagne pendant que sa femme y travaille.

Anne, la terreur du Vieux Campeur Lyonnais qu’elle a dévalisé tout au long de l’hiver et contraignant parfois les vendeurs à lui céder du matériel enfant (c’est moins lourd) ; elle m’en a gentiment ramené deux mousquetons d’à peine 23 grammes, vague paiement de dette par rapport à mes skis de fond _véritables bijoux familiaux_ qui ont fini leur vie sous ses pieds à une journée de ski de toute occupation humaine, dans le Vercors l’an dernier. Réconciliée avec les loukoums.

Nico, votre serviteur, qui a porté la corde tout le raid et a regretté tout le long son appareil photo, tellement c’était beau (maintenant c’est réparé !). Un gros tiers de chef de la petite bande, se réservant la place de choix du milieu lors des descentes encordées ! Toujours Voironnais, au cœur des Alpes, le pays de la Chartreuse !

Entre refuge, cabanes, rifugio et Hütte

Refuge du Trient

A 3170m, c’est haut perché pour une première étape mais tout se passe bien avec l’altitude. Depuis mon précédent passage en 94′, une extension a été construite avec des vitrages 16/9ème, du grand cinéma pour le coucher de soleil sur les Aiguilles Dorées, l’Aiguille du Tour, etc. Continuer la lecture

Chamonix-Zermatt-MontRose, en bref

Avril 2010. 7 jours de beau temps entre la France, l’Italie et surtout la Suisse, pour un des plus célèbres raids à ski de rando des Alpes (parce qu’il le vaut bien) : C’est Chamonix-Zermatt, agrémenté de deux jours au Monte Rosa.

Voilà quelques photos prises par Anne et Vincent, que je remercie pour leur fraiche et délicate compagnie !

Et pour finir, grâce à Skitour, l’itinéraire comme si vous y étiez :

Bienvenue chez eux !

Pour passer un bon WE (ou une semaine) en montagne, rien ne vaut de bonnes adresses ! Voilà les meilleurs tuyaux chez les copains :

  • Christine & Vincent vous accueillent au gîte de la Villette à Albiez Montrond en Maurienne. Construit par la commune en 2002 sous le soleil des Aiguilles d’Arves, ce bâtiment tout neuf a de bien coquettes chambres avec boiseries, gastronomie locale et tout… A proximité : randos pédestres et à ski, VTT, escalade et bien sûr ski alpin à 2 km :-). Site internet http://www.gite-de-la-villette.com

 

Aiguilles d’Arves

  • Claire & Damien ont un 3ème étage dans leur maison qu’ils ont rénové avec des matériaux écologiques sympas pour en faire un petit gîte de séjour (5/6 places). C’est l’école des Girouds, dans le massif des Entremonts, au pied du Granier. Comme Damien est accompagnateur en moyenne montagne, il saura vous indiquer les bons plans pour les ballades ! Site internet : http://gitelecole.free.fr

 

les Girouds

  • Guillaume, c’est le pro de chez les pros, bientôt côté en bourse 😉 : avec Flo, ils gardent le refuge Temple Ecrins de juin à septembre depuis plusieurs années, au cœur des hautes montagnes de l’Oisans. Parfait pour gravir le Coolidge ou la renommée face Sud des Ecrins ! Pour l’hiver, vu qu’ils habitent dans le Vercors, il vont se mettre au vin chaud et aux gratins de ravioles au refuge des Feneys à Autrans ; comme à Temple Ecrins, il faudra transpirer un peu pour arriver au havre !! sites internets : http://www.temple-ecrins.com et http://www.refugefeneys.free.fr

 

Temple Ecrins (photo Vincent)

feneys

Nico_le_jeune est enterré !

Ca y est, depuis ce WE (21 et 22 avril), Nico a déjà un peu changé de statut. Il n’est pas encore tout à fait marié mais plus non plus tout à fait jeune. Pendant un mois il appartient à une catégorie de personnes « entre deux âges ». Voici comment s’est déroulé l’enterrement de sa vie de garçon :

L’après-midi du samedi fut consacrée au ralliement de la troupe, au cours d’un tour de Grenoble à vélo digne de ses années estudiantines. Un jeu de piste permit à Nico de rallier les 4 principaux lieux qui ont jadis rythmé sa vie grenobloise :

  • la prépa de l’Inpg, où il a retrouvé Claire, Damien, Simon et Zoé, en souvenir des virées en montagne qu’ils ont réalisé ensemble à cette époque,
2007_04_20_enterr_nico-004.jpg
  • le CAF, où l’attendaient François et Seb, qui comptent parmi ses potes de montagne,

2007_04_20_enterr_nico-009.jpg

  • l’appart de l’Ile Verte, avec Adèle et Florent,
2007_04_20_enterr_nico-015.jpg
qui lui ont réservé une épreuve spéciale pour la suite : rejoindre son école d’ingé (HMG) en footing !
2007_04_20_enterr_nico-018.jpg
  • là, l’attendaient Céline, Oliver, Sébastien et Marin.
2007_04_20_enterr_nico-025.jpg
La tournée de Grenoble achevée, la suite consistait à rejoindre le habert de Chartrousette, proche du monastère de la Grande Chartreuse.
2007_04_20_enterr_nico-112.jpg
Nico n’en savait rien. L’idée était de lui faire croire à un simple tour en Charteuse pour quelques activités avant de redescendre sur Voiron pour finir la soirée en discothèque. Il semblait tout de même dubitatif sur la véracité de la fin du programme.
Sur le chemin pour Chartrousette, donc, une première halte au Sappey, où il habita plusieurs années, permit de retrouver Guillaume ainsi que Christine et Siméon.
2007_04_20_enterr_nico-029.jpg
Ensuite eu lieu une épreuve inédite, l’ascension du pic de l’Oeillette, que Nico dû réaliser en tête.
2007_04_20_enterr_nico-034.jpg2007_04_20_enterr_nico-035.jpg
Il était à peine redescendu que l’attendait une course d’orientation concoctée par le spécialiste en la matière, Bruno. Une balise était placée à Chartrousette, ne devant être théoriquement qu’un point de passage. Tous planqués dans la maison, nous l’attendions alors pour lui en faire la surprise, qui fut totale !
Jusque là, il avait relevé avec brio les différents défis que nous lui avions proposé. Néanmoins il lui en restait de moins sportifs mais non moins redoutables.

Le premier consistait à devoir nous préparer une magnifique pâte à chapatis.

2007_04_20_enterr_nico-053.jpg2007_04_20_enterr_nico-054.jpg
Gentiment, Damien lui épargna la préparation de la traditionnelle fondue en cabane.
2007_04_20_enterr_nico-069.jpg
Qui fut un grand succès, même auprès des enfants, qui purent ensuite dormir tout leur saoul (à cause du blanc).
2007_04_20_enterr_nico-071.jpg
Nico en revanche, passa complètement à coté de l’épreuve (alcool), son verre restant désespérément hydraulique.
2007_04_20_enterr_nico-061.jpg
Même si il essaya subreptissement de donner le change en humectant ses lèvres dans du Génépy.
2007_04_20_enterr_nico-079.jpg
Tous nos efforts pour l’inciter à trinquer avec nous furent vains (désolé Michael), comme l’atteste l’expression du visage de Claire sur la photo ci-dessus.
Les boissons ne furent fort heureusement pas perdues pour tout le monde…
2007_04_20_enterr_nico-081.jpg
Après une bonne nuit de sommeil, à peine ponctuée par les gémissements des plus petits, la matinée du dimanche permit à Nico de définitivement tirer un trait sur sa vie prépubert.
Pour cela, il fut invité à graver dans le roc (enfin, sur un petit bout de roc) son identité, les dates de début et de fin de sa vie de jeune homme, ainsi que ses pêchés passés. L’objectif était d’enterrer littéralement sa vie de célibataire ainsi que de tirer un trait sur ses erreurs, en portant ce caillou sous terre, dans une grotte. S’il déclina de bonne grâce son identité dans le marbre en calcaire, il montra en revanche de la réticence à expier ses pêchés, en gravant « néant » dans cette rubrique.
Rendu devant l’entrée de la cavité, on pouvait néanmoins lire sur son visage (photo ci-dessous) l’émotion que lui inspiraient ces instants intenses.
2007_04_20_enterr_nico-091.jpg
Fort heureusement, très vite, l’action prit le pas sur l’émotion.
2007_04_20_enterr_nico-092.jpg
Au fond de la grotte de la Cambise, les yeux humides, ses quelques amis chanceux qui avaient pu l’accompagner, purent assister au dépot du précieux fardeau.
2007_04_20_enterr_nico-104.jpg
Un fois revenu sur le plancher des vaches, Nico semblait réellement avoir changé. On a notamment pu le remarquer lorqu’il s’est entraîné à un type d’épreuve qu’il aura vraisemblablement bientôt à savoir gérer.
2007_04_20_enterr_nico-111.jpg
Malgré être passé complètement à côté de quelques épreuves (pour lesquelles, d’ailleurs, il n’obtient pas la moyenne), Nicolas s’est donc globalement comporté de façon tout à fait satisfaisante. Le jury (ses amis et ses témoins) déclare donc Nico_le_jeune enterré. Ses matières de prédilections lui permettent également de décrocher la mention bien.
Gageons qu’il aura la même réussite dans un mois !