Nico_le_jeune est enterré !

Ca y est, depuis ce WE (21 et 22 avril), Nico a déjà un peu changé de statut. Il n’est pas encore tout à fait marié mais plus non plus tout à fait jeune. Pendant un mois il appartient à une catégorie de personnes « entre deux âges ». Voici comment s’est déroulé l’enterrement de sa vie de garçon :

L’après-midi du samedi fut consacrée au ralliement de la troupe, au cours d’un tour de Grenoble à vélo digne de ses années estudiantines. Un jeu de piste permit à Nico de rallier les 4 principaux lieux qui ont jadis rythmé sa vie grenobloise :

  • la prépa de l’Inpg, où il a retrouvé Claire, Damien, Simon et Zoé, en souvenir des virées en montagne qu’ils ont réalisé ensemble à cette époque,
2007_04_20_enterr_nico-004.jpg
  • le CAF, où l’attendaient François et Seb, qui comptent parmi ses potes de montagne,

2007_04_20_enterr_nico-009.jpg

  • l’appart de l’Ile Verte, avec Adèle et Florent,
2007_04_20_enterr_nico-015.jpg
qui lui ont réservé une épreuve spéciale pour la suite : rejoindre son école d’ingé (HMG) en footing !
2007_04_20_enterr_nico-018.jpg
  • là, l’attendaient Céline, Oliver, Sébastien et Marin.
2007_04_20_enterr_nico-025.jpg
La tournée de Grenoble achevée, la suite consistait à rejoindre le habert de Chartrousette, proche du monastère de la Grande Chartreuse.
2007_04_20_enterr_nico-112.jpg
Nico n’en savait rien. L’idée était de lui faire croire à un simple tour en Charteuse pour quelques activités avant de redescendre sur Voiron pour finir la soirée en discothèque. Il semblait tout de même dubitatif sur la véracité de la fin du programme.
Sur le chemin pour Chartrousette, donc, une première halte au Sappey, où il habita plusieurs années, permit de retrouver Guillaume ainsi que Christine et Siméon.
2007_04_20_enterr_nico-029.jpg
Ensuite eu lieu une épreuve inédite, l’ascension du pic de l’Oeillette, que Nico dû réaliser en tête.
2007_04_20_enterr_nico-034.jpg2007_04_20_enterr_nico-035.jpg
Il était à peine redescendu que l’attendait une course d’orientation concoctée par le spécialiste en la matière, Bruno. Une balise était placée à Chartrousette, ne devant être théoriquement qu’un point de passage. Tous planqués dans la maison, nous l’attendions alors pour lui en faire la surprise, qui fut totale !
Jusque là, il avait relevé avec brio les différents défis que nous lui avions proposé. Néanmoins il lui en restait de moins sportifs mais non moins redoutables.

Le premier consistait à devoir nous préparer une magnifique pâte à chapatis.

2007_04_20_enterr_nico-053.jpg2007_04_20_enterr_nico-054.jpg
Gentiment, Damien lui épargna la préparation de la traditionnelle fondue en cabane.
2007_04_20_enterr_nico-069.jpg
Qui fut un grand succès, même auprès des enfants, qui purent ensuite dormir tout leur saoul (à cause du blanc).
2007_04_20_enterr_nico-071.jpg
Nico en revanche, passa complètement à coté de l’épreuve (alcool), son verre restant désespérément hydraulique.
2007_04_20_enterr_nico-061.jpg
Même si il essaya subreptissement de donner le change en humectant ses lèvres dans du Génépy.
2007_04_20_enterr_nico-079.jpg
Tous nos efforts pour l’inciter à trinquer avec nous furent vains (désolé Michael), comme l’atteste l’expression du visage de Claire sur la photo ci-dessus.
Les boissons ne furent fort heureusement pas perdues pour tout le monde…
2007_04_20_enterr_nico-081.jpg
Après une bonne nuit de sommeil, à peine ponctuée par les gémissements des plus petits, la matinée du dimanche permit à Nico de définitivement tirer un trait sur sa vie prépubert.
Pour cela, il fut invité à graver dans le roc (enfin, sur un petit bout de roc) son identité, les dates de début et de fin de sa vie de jeune homme, ainsi que ses pêchés passés. L’objectif était d’enterrer littéralement sa vie de célibataire ainsi que de tirer un trait sur ses erreurs, en portant ce caillou sous terre, dans une grotte. S’il déclina de bonne grâce son identité dans le marbre en calcaire, il montra en revanche de la réticence à expier ses pêchés, en gravant « néant » dans cette rubrique.
Rendu devant l’entrée de la cavité, on pouvait néanmoins lire sur son visage (photo ci-dessous) l’émotion que lui inspiraient ces instants intenses.
2007_04_20_enterr_nico-091.jpg
Fort heureusement, très vite, l’action prit le pas sur l’émotion.
2007_04_20_enterr_nico-092.jpg
Au fond de la grotte de la Cambise, les yeux humides, ses quelques amis chanceux qui avaient pu l’accompagner, purent assister au dépot du précieux fardeau.
2007_04_20_enterr_nico-104.jpg
Un fois revenu sur le plancher des vaches, Nico semblait réellement avoir changé. On a notamment pu le remarquer lorqu’il s’est entraîné à un type d’épreuve qu’il aura vraisemblablement bientôt à savoir gérer.
2007_04_20_enterr_nico-111.jpg
Malgré être passé complètement à côté de quelques épreuves (pour lesquelles, d’ailleurs, il n’obtient pas la moyenne), Nicolas s’est donc globalement comporté de façon tout à fait satisfaisante. Le jury (ses amis et ses témoins) déclare donc Nico_le_jeune enterré. Ses matières de prédilections lui permettent également de décrocher la mention bien.
Gageons qu’il aura la même réussite dans un mois !

3 réflexions sur « Nico_le_jeune est enterré ! »

  1. Stef

    Il est déconcertant ce Nico. Après des épreuves dignes d’Hercules et de ses douze travaux, il fait le « mec blasé », je cite :

    « un programme bien adapté dans un terrain connu mais non dénué d’originalités et de surprises ». Il pouvait également rajouter « Ce fût une agréable promenade de santé dans un cadre idyllique, des épreuves largement à ma portée compte tenu des nombreuses heures d’entraînement que je m’assigne chaque jour. Cela aura au moins eu le mérite de me faire prendre un petit peu l’air ».

    M’enfin, que faut-il faire pour le pertuber …

  2. NicoG

    Un grand merci à tous pour l’organisation de ce fabuleux WE grenoblo-chartrousin, ça m’a vraiment bien plu : un programme bien adapté, dans un terrain connu mais non dénué d’originalités et de surprises ! Et la meilleure des surprises, ce fut de retrouver petits et grands à Chartrousette.

Les commentaires sont fermés.