Archives par étiquette : Sébastien

La Petite Moucherolle, entre mer & montagne ?!

Y’a plus de photos de montagne avec toutes ces inaugurations ?

Si si, rassurez-vous, samedi dernier à la faveur d’une mer de nuages qui n’a laissé aucune chance aux lugeux, c’était la banane quand nous sommes passés côté soleil à la Petite Moucherolle avec Guillaume et SebL ; Ariane n’a pas eu cette chance le lendemain aux Allières, mais on s’est bien défoulés quand même 😉

Nico passe son CACES

A la faveur d’un WE fort humide, et prétextant un coup de main sur la façade de SebV, j’ai réussi avec les honneurs mon CACES samedi dernier…

image

Vélo glaciaire

image

image

Incroyable mais vrai, Nico sur un glacier sans piolet, ni crampons ni les 2 broches réglementaires. Et ce qui est pratique avec les petites crevasses c’est que c’est pile la bonne taille pour y garer la bicyclette 😉

De la Chartreuse au Dévoluy

De la Chartreuse au Dévoluy, Seb Langlais et son ami Guillaume nous ont ramenés de beaux témoignages pour les WE pluvieux 😉 La sortie du livre « Dévoluy & Gapençais » a été précédée par celui sur la Chartreuse et une cascade d’objets et de services dérivés : mini-livre, DVD, cartes postales, sites internet… et même une option pour se rendre, dans la vraie vie, sur les lieux du délit, avec un accompagnateur en montagne !

Raid : Nice – Briançon à ski de randonnée

il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive.

Samivel

Gialorgues, 11 mars 2003, un mardi après-midi.

Le fidèle réchaud à alcool (cf. note 0) a tourné tout l’après-midi, délivrant imperturbablement toutes les demi-heures à trois-quart d’heures son litre et demi de thé tantôt Earl Grey, tantôt au citron. On ne lui laissera pas de répit et on enchaînera sur les soupes, trois bols chacun ce soir, puis sur les nouilles chinoises rallongées avec de la purée et, suprême délice, avec une petite boîte de thon à l’huile d’olive abandonnée ici par des randonneurs.

Belle étape aujourd’hui, presque alpine ; les crampons en avaient marre d’être trimbalés depuis déjà 4 jours, alors on leur a fait une petite sortie pour passer du vallon de Demandols
au Bolofré. Le piolet en a aussi profité, ça permet de faire des révisions : « Eh, Coco, un piolet ça se plante » – « Mais, Nico, on va pas tomber là ! ». Trois sommets pour le prix d’un, un pique-nique qui se prolonge au soleil, le tout en bonne compagnie : on peut l’aimer la vie…

Continuer la lecture