Archives par étiquette : Sébastien

Les Italiens

Je milite pour avoir un jour férié pour mon anniversaire ! En attendant, un RTT, et direction la Grande Casse avec Ariane et SebV ; il y avait bien plus de neige qu’en 2009, mais on avait les skis, et on a fait escale pour quelques brèves heures de sommeil dans le nouveau refuge construit par Philou. C’était bien cool 🙂

Le plus dur ? La descente béton des Grands Couloirs à ski…

Ski sur le toit de l’Europe

(enfin, ça dépend où on arrête l’Europe)Mont Blanc

A la demande générale, pour vous faire patienter en attendant la neige, voilà la clôture de la saison 2013-2014, le 7 juin dernier avec un petit Mont Blanc improvisé.

Un film par Ariane 🙂

Les photos sont là : http://www.gamby.org/piwigo/index.php?/category/804

Je me souviens… du Val Maira

Bientôt dans les bacs 😉

En attendant voilà notre itinéraire de ce petit raid sympa de 5 jours : http://www.visugpx.com/?i=1395607020

P. comme Padjelanta

Monsieur Nicolas, épelez moi P.A.D.J.E.L.A.N.T.A. !

Si vous ne voulez pas tout lire, et ça se comprend, filez sur les photos + cartes, sur la galerie et sur le film d’Ariane ; les photos, ce sera pour un peu plus tard 😉

P. comme Padjelanta

La Padjelantaleden, c’est le tour du Sarek, le mythe de randonnée nordique suédois pour ceux qui n’ont pas le courage de s’engouffrer dans le cœur du massif avec leur tente pour seul refuge les jours de beau temps mais aussi ceux de tempête.

Pulka

La Pulka est un petit traîneau qu’on traîne (comme son nom l’indique) derrière nous. Au début du raid, pour descendre sur le grand lac depuis Ritsem, c’est marrant. Ça descend. Sur le grand lac, tout roule, c’est sensiblement plat. Dès qu’on remonte de l’autre côté du lac Akkajaure, ça se corse, ça pèse, c’est lourd et les écailles des skis de fond ne suffisent plus. On met les peaux, mais c’est toujours aussi lourd. Ceci dit, ça s’arrange au fil des jours. Commentaire : le « on » est typiquement masculin, vire plus ou moins au féminin dans quelques descentes mais pas seulement, à une fréquence variable selon la pulka. Continuer la lecture

Raid en Suède : le Padjelanta, autour du Sarek

Voilà, en avant première, quelques images du raid dans le Padjelanta en Suède : du beau temps, des immensités blanches… et plates pour nous tous seuls ! -23°c sur la Suunto, un peu plus en vrai, mais on n’est pas revenus givrés. 😉


La Petite Moucherolle, entre mer & montagne ?!

Y’a plus de photos de montagne avec toutes ces inaugurations ?

Si si, rassurez-vous, samedi dernier à la faveur d’une mer de nuages qui n’a laissé aucune chance aux lugeux, c’était la banane quand nous sommes passés côté soleil à la Petite Moucherolle avec Guillaume et SebL ; Ariane n’a pas eu cette chance le lendemain aux Allières, mais on s’est bien défoulés quand même 😉

Nico passe son CACES

A la faveur d’un WE fort humide, et prétextant un coup de main sur la façade de SebV, j’ai réussi avec les honneurs mon CACES samedi dernier…

image

Vélo glaciaire

image

image

Incroyable mais vrai, Nico sur un glacier sans piolet, ni crampons ni les 2 broches réglementaires. Et ce qui est pratique avec les petites crevasses c’est que c’est pile la bonne taille pour y garer la bicyclette 😉

De la Chartreuse au Dévoluy

De la Chartreuse au Dévoluy, Seb Langlais et son ami Guillaume nous ont ramenés de beaux témoignages pour les WE pluvieux 😉 La sortie du livre « Dévoluy & Gapençais » a été précédée par celui sur la Chartreuse et une cascade d’objets et de services dérivés : mini-livre, DVD, cartes postales, sites internet… et même une option pour se rendre, dans la vraie vie, sur les lieux du délit, avec un accompagnateur en montagne !

Raid : Nice – Briançon à ski de randonnée

il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive.

Samivel

Gialorgues, 11 mars 2003, un mardi après-midi.

Le fidèle réchaud à alcool (cf. note 0) a tourné tout l’après-midi, délivrant imperturbablement toutes les demi-heures à trois-quart d’heures son litre et demi de thé tantôt Earl Grey, tantôt au citron. On ne lui laissera pas de répit et on enchaînera sur les soupes, trois bols chacun ce soir, puis sur les nouilles chinoises rallongées avec de la purée et, suprême délice, avec une petite boîte de thon à l’huile d’olive abandonnée ici par des randonneurs.

Belle étape aujourd’hui, presque alpine ; les crampons en avaient marre d’être trimbalés depuis déjà 4 jours, alors on leur a fait une petite sortie pour passer du vallon de Demandols
au Bolofré. Le piolet en a aussi profité, ça permet de faire des révisions : « Eh, Coco, un piolet ça se plante » – « Mais, Nico, on va pas tomber là ! ». Trois sommets pour le prix d’un, un pique-nique qui se prolonge au soleil, le tout en bonne compagnie : on peut l’aimer la vie…

Continuer la lecture