Archives par étiquette : Vercors

Etincelants Hauts Plateaux

Un risque d’avalanche élevé qui nous dissuade de plans plus alpins, c’est parti pour les Hauts Plateaux du Vercors en randonnée nordique avec Joël. Après un samedi neigeux, c’est une neige étincelante qui nous accueille à la Jasse du Play dès les premiers rayons de soleil de dimanche…

Merci au GPS qui évite de se poser trop de questions dans le brouillard à l’approche de la nuit, aux 3 traceurs rattrapés sur place, aux loups qu’on a pas vu (hein Joël !) 😉

La Petite Moucherolle, entre mer & montagne ?!

Y’a plus de photos de montagne avec toutes ces inaugurations ?

Si si, rassurez-vous, samedi dernier à la faveur d’une mer de nuages qui n’a laissé aucune chance aux lugeux, c’était la banane quand nous sommes passés côté soleil à la Petite Moucherolle avec Guillaume et SebL ; Ariane n’a pas eu cette chance le lendemain aux Allières, mais on s’est bien défoulés quand même 😉

Blagues papillottes… à méditer !

En marge de quelques sympathiques sorties ski de fond, ski d’rando & luge dans le Vercors, la saison des blagues papillottes a démarré vivement ce dimanche après-midi.

Je vous passe celles qu’on a pas compris, mais on retiendra :

  • Moins tu auras de nécessités, plus tu auras de liberté (proverbe français)
  • Lorsque les hommes travaillent ensemble, les montagnes se changent en or (proverbe chinois)
  • Les soucis enlaidissent, c’est la joie qui fait fleurir (proverbe berbère)
  • Dis moi d’abord ce que tu veux être, puis fais ce qu’il faut pour le devenir (Epictète)
  • Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir (proverbe tibétain)
  • La nature fait les choses sans se presser, et pourtant tout est accompli (Lao Zi)
  • Celui qui déplace les montagnes, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres (Confusius)

 

Pilier Sud du Mont Aiguille

Souhaitant repérer la descente et blinder la stratégie de la collective fleuve du CAF sur la Voie Normale du Mont Aiguille prévue le lendemain, nous nous dirigeons avec Nicol@s en direction du Pilier Sud qu’il n’a jamais fait et qui est, somme toute, abordable dans la mesure où ayant été ouvert en artif’, les passages les plus difficiles sont très bien équipés (de pitons d’époque et de spits de 8).

Au final, un bel itinéraire louvoyant astucieusement à travers la paroi, sur un rocher qui a fait la réputation du Mont Aiguille : beau de loin, moche de près 😉

Toutes les photos ici

 

 

Sentiers très sauvages : le Purgatoire, porte du Paradis ?

il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive.

Samivel

Le Vercors ? C’est un de ces espaces sauvages où l’on a encore la liberté de s’égarer, de se mesurer à une nature intacte. C’est à deux pas d’un Grenoble pollué d’où, nulle doute, vous ne demandez qu’à fuir. Le Vercors vous attend, sortez donc des sentiers battus !

Le Purgatoire, porte du paradis ?

C’est le Vercors comme vous n’avez pas l’habitude de le voir, flirtant avec la crête Est avant de plonger sur le sentier balcon que vous emprunterez pour un temps, un chouette sangle et enfin une plongée dans le Purgatoire. C’est une balade qui m’a particulièrement plu, je tiens à vous la faire partager.

Itinéraire

Vous partez du foyer de ski de fond de Corrençon-en-Vercors, où vous empruntez le GR jusqu’à la cabane de Carette. De là, vous montez jusqu’au Pas Ernadant par un sentier qui se prend juste derrière la cabane. Ensuite, c’est facile ; vous empruntez la crête, vous filez au Sud dans un paysage de rêve : à gauche, les grandioses falaises surplombant le sentier balcon, avec l’Oisans et le reste au fond et à droite de douces pentes herbeuses qui disparaissent dans la forêt couvrant les hauts plateaux.

 Changement de décor : vous arrivez au Pas Morta, une brèche dans laquelle vous descendez ; vous rejoignez ensuite rapidement le Balcon Est, que vous empruntez en direction du Sud jusqu’à la prochaine bifurcation. Vous pouvez descendre vers Bourgmenu (St Andéol) ou continuer le sentier balcon, mais vous vous attaquerez au Pas de Serre-Brion. Belle traversée, joli sangle et courte cheminée permettent de remonter sur la crête Est du Vercors. C’est magnifique. On domine le purgatoire qui vous attend, silencieux.

Plus de chemin, vous tracerez votre route avec votre intuition, la carte et la boussole, pourquoi pas l’altimètre. Pour ma part, j’ai rejoint un canyon parallèle au canyon des Erges (où passe le GR) et qui arrive au niveau du puits de la prairie de Darbounouse. Il y a un chemin sur la carte, sur le terrain aussi mais il monte plus haut vers l’Est, c’est mieux. Une fois que vous avez réussi à traverser le Purgatoire, le mieux semble être de rejoindre l’autoroute (le GR) et de le suivre jusqu’à Corrençon, en repassant par la cabane de Carette.

C’est très sauvage le Purgatoire et on comprend vite pourquoi : pas de bons chemins  mais souvent des sentes qui ne mènent nulle part et viennent d’ailleurs, un relief très bouleversé qu’il faut prendre dans le bon sens du poil, et vraiment pas grand monde. C’est l’endroit rêvé pour se perdre, c’est pas trop dur. Une fois que l’on est dedans, toutes les bosses se ressemblent, c’est terrible ! Mais c’est génial aussi.

Côté cartes, il faut prendre la carte au 1/25.000 « Villard-de-Lans, Mont Aiguille » ; la carte Didier Richard au 1/50.000 ne suffit pas pour le Purgatoire, à mon avis. Cette randonnée se déroule en grande partie hors sentier et ne doit être entreprise que par grand beau temps, il est inutile que le brouillard ne vienne compliquer les choses. Il ne faut pas avoir le vertige, c’est mieux.

J’ai réalisé ce tour en deux jours, en dormant vers Carette et en laissant sur place le matériel de couchage pour avoir un tout petit sac. Cela permet d’avoir une heure de marche en moins pour le grand jour. Il y a 1200 mètres de dénivelée et pas mal de longueur, alors il faut partir tôt et ne pas hésiter à prendre une frontale, ça peut servir… Sinon, il n’y a pas d’eau sur ce parcours qui est absolument génial et mérite que vous lui rendiez visite !