Archives par étiquette : tragique

Suspens au Mont Aiguille

Toute ressemblance avec des faits existants ou ayant existé serait purement volontaire.

—–

© Dauphiné Libéré, lundi 19 octobre 1998.

LA C.R.S. DES ALPES a recherché pendant toute la nuit de samedi à dimanche ainsi que durant la journée d’hier un mystérieux grimpeur qui avait appelé à l’aide vers 21 heures depuis le secteur de la voie normale du Mont Aiguille. Des randonneurs qui bivouaquaient au col de l’Aupet avaient alerté les secours après avoir entendu ces appels. Les policiers ont arpenté le secteur durant la nuit sans résultat, puis ont effectué une reconnaissance en hélicoptère dans l’après-midi, en vain… Sans doute le grimpeur en perdition a-t-il trouvé une solution et est-il parvenu à redescendre par ses propres moyens, mais sans avoir la bonne idée d’appeler les secours au matin pour qu’ils stoppent les recherches.

—–

Recette du piment au Mont Aiguille

Ingrédients :
8 jeunes gens & leurs frontales
1 Mont Inaccessible
1 nuit d’automne
1 gars paumé (le piment)
1 téléphone portable
3 CRS

Lancez les jeunes gens à l’assaut du Mont Aiguille, lentement mais sûrement. Faites-les camper au pied de la face, de façon à ce qu’ils puissent distinguer nettement le gars en perdition de nuit dans la descente. Allumez les frontales à la nuit tombée. Le gars paumé appelle au secours. Dépêchez sur place 3 CRS trempés prévenus par téléphone portable, mêlez-les aux jeunes et laissez reposer une nuit. Le lendemain matin, sortir le tout des tentes et faites-les constater que le gars a disparu. Survolez-l’ensemble avec un hélicoptère pour vérifier que tout va bien.

—–

Ma chère amie,

        Ce petit mot pour te raconter une histoire peu banale qui m’est arrivée ce week-end. J’étais tranquillement en train de faire une raclette au pied du Mont Aiguille que j’avais gravi l’après-midi avec 7 camarades quand nous avons entendu des appels au secours. Une lampe brillait dans l’itinéraire de descente, des gens étaient en difficulté. J’ai téléphoné au secours en montagne et ils ont décidé de monter sans tarder. Vers minuit, minuit et demie, 3 CRS sont arrivés ; ils ont rapidement conclu qu’ils ne pouvaient rien faire de nuit et sous la pluie battante. On les a invités à dormir au sec.

        Le lendemain matin, ils se sont levés à l’aube pour aller voir. Ils ont cherché au pied de la paroi, rien vu, appelé, rien entendu. Ils ont conclu que le type en avait eu marre de se geler les couilles et qu’il avait bien trouvé le moyen de descendre tout seul. Il aurait au moins pu prévenir qu’il était vivant.

        Je t’embrasse,
Nicolas

P.S. : Un CRS a offert un hélico en pin’s à Monique. Sympa, non ?

—–

AVIS DE RECHERCHE

La Compagnie Républicaine de Sécurité des Alpes recherche une R12 immatriculée dans le Gard (30) et propriétaire d’un individu responsable d’une opération de secours en montagne au Mont Aiguille (38) dans la nuit du samedi 17 octobre 98 au dimanche 18 octobre 98.

Toute personne possédant des renseignements susceptibles d’aider les enquêteurs est priée de se présenter à l’hôtel de Police le plus proche ou de téléphoner au 04 76 22 22 22.

—–

Télégramme

SOS AU MT AIGUILLE – STOP –
PERSONNE PERDUE TUBULAIRES – STOP –
3 CRS SUR PLACE – STOP –
PLUIE NUIT VENT BROUILLARD – STOP –
PERSONNE INTROUVABLE – STOP –
CRS DEGOUTTES JAMAIS VU CA – STOP .

—–

Nouvelle série TV dont vous êtes le héros…

Samedi 17 octobre 1998 – 20.45

Soirée Thématique (3 épisodes) :
SUSPENS AU MONT AIGUILLE

Réal. : Nicolas G. 1998. Avec Monique (l’hélico), Nicolas M (SFR), Etienne (fumée), Pierre (tente des CRS), Samuel (pôle N), Didier (Grotex) & Cyril (photos) ; 3 CRS & un inconnu.

20.50  1. L’alerte. Huit jeunes gens entendent des appels aux secours dans une montagne inaccessible.

22.25 Publicité.

22.35  2. L’attente. Abrités de la pluie par un pin, nos courageux amis attendent les secouristes tout en scrutant la face et en racontant des histoires parfois drôles, souvent tragiques.

1.30 Pause dodo.

7.00  3. Epilogue. Pchitt… Caravane Mont Aiguille à Dragon 38. Faudrait monter 3 gars, des cordes fixes, des pitons et une perceuse dès que ça se débâche. Montez-nous aussi des affaires chaudes, on se les gèle…

11.00 Fin. L’hélico n’a pas pu venir, les CRS n’ont rien trouvé sinon la conviction que le gars en difficulté est redescendu, seul et sans prévenir.